Compostage

Compost’Oise exerce son activité sur une plateforme de traitement de déchets végétaux d’une surface enrobée de 20000 m2 située à Monchy Humières depuis 2002. Nous réceptionnons 15000 tonnes de végétaux et bois et produisons 6000 tonnes de compost et 3000 tonnes de bois combustible chaque année.

Nos autorisations préfectorales nous permettent de traiter tous types de bois et de produire du compost normé NF 44051.

Notre production de compost (fermentation, maturation et stockage) est réalisée selon le procédé Végéterre mis au point par l’ADEME.

Un pont bascule assure les pesées d’entrée des déchets et de sortie des matières recyclées. Deux chargeurs permettent la manipulation des déchets verts, du bois, des produits en cours de compostage et des produits finis. Un broyeur et un cribleur permettent d’assurer le processus de transformation et l’affinage des produits selon la demande.

Comment ça marche ?


ÉTAPE 1 : La réception

Les déchets végétaux sont pesés sur un pont-bascule avant d'être déchargés sur une zone réservée.

ÉTAPE 2 : Le broyage

Les déchets sont broyés au moyen d'un broyeur à marteaux alimenté par un chargeur, puis disposés en long tas appelés andains.

ÉTAPE 3 : La fermentation

Retournement, oxygénation et arrosage réguliers: la maturation s’effectue en 3 à 5 mois minimum.

ÉTAPE 4 : Le criblage

Au terme de la fermentation, les andains sont passés dans un cribleur (sorte de tamis), afin d'obtenir un produit fin et homogène.

ÉTAPE 5 : Produit fini

Le compost végétal est prêt à être utilisé comme amendement organique par les collectivités, les professionnels des espaces verts, les agriculteurs et les particuliers.



Chaque lot de compost produit fait l’objet d’un suivi qualité et d’une identification et répond ainsi à la norme NF 44051.


Infos pratiques

COMPOST’ OISE
Ferme du bois
60113 Monchy Humières

Tél : 03 44 42 07 34
ou 06 14 34 37 64
contact@compostoise.fr

Horaires d’ouverture
Du lundi au vendredi
de 8h à 12h
et de 13h30 à 17h30 (fermeture à 16h30 le vendredi)

 

Contactez-nous